Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

 

RETROUVEZ LES OCCASIONS DES CONCESSIONS SUTTEL MOTORS GROUP

motosud34
motosud-evasion
Motostore30
Motostore34
Suttel Racing
ktm34
Adn
Motoshop34

24 H TT par équipe

Après un finish mémorable, l'équipage Basset, Cremer, Joly (ktm34 - Suttelmotorsgroup), Rombaut s'impose au terme de 24 heures de folie

24 heures : deux tours de pendule complets non-stop. Des années qu'on avait pas vu ça en France sur le mode tout-terrain. Quatre pilotes par moto, des gros phares pour la nuit, des relais d'une heure sur un parcours de 9km mi-champêtre/mi-boisé, des top pilotes et des amateurs (51 équipages), le tout lancé samedi à 15 heures pétantes autour du lac de St Rémy-sur-Durolle (63), près de Thiers. Après des essais vendredi sous la pluie et le froid, ce fut soleil et nuit glaciale samedi avant un dimanche agréablement automnal.

Et soudain, tout bascule…
Une course de dingue, y'a pas d'autre mot. Dingue parce qu'usante et disputée. Jusqu'au bout. Après avoir obtenu la pôle vendredi, les Yamaha-Outsiders ont ensuite quasiment mené de bout en bout. Disons, 22 heures sur 24 si on enlève les quelques tours pris par HVA et KTM. KTM qui se retrouvait devant à quatre tours de la fin au grè de leur avant-dernier ravitaillement. Rentrait alors en scène Loïc Larrieu pour Yamaha, qui prenait le dernier relais en attendant que KTM ravitaille une dernière fois (obligatoire). A lui d'attaquer et de contrôler cet ultime étape qui semblait à cet instant quasi gagnée pour les bleus. Excès de zèle ? Enthousiasme d'un dénouement proche ? Fatigue plus certainement : le double champion de France d'enduro E2 partait par l'avant sur l'une des deux tables d'arrivée. Un énorme crash alors qu'il venait de passer la KTM de Basset. Devant des milliers d'yeux qui suivait ce final haletant.

Final de folie
Plus de peur que de mal pour le sudiste qui se relevait en titubant mais repartait, visière explosée, moto endommagée. Forcément très sonné. Au tour suivant, KTM donnait le guidon à Loïc Rombaut, remonté comme un coucou malgré un genou en difficulté et 23 heures dans les bras. Et le crossman fit le boulot. Repartant 5 secondes devant Larrieu en sortie des stands, il contenait l'officiel Yamaha pendant un tour avant que ce dernier se laisse distancer dans l'ultime boucle. Et la KTM n°3 de venir décrocher le graal devant une foule aussi nombreuse qu'enthousiaste. 1mn31 plus tard débarquait Larrieu, secoué et on l'imagine doublement meurtri. Jérémy Miroir conclue pour l'équipe HVA, 3e à quatre tours des vainqueurs. Quel final, quel pied !

Résultats : 

  1. KTM France (Rombaut, Joly, Basset, Cremer)
  2. Outside Yamaha Racing (Larrieu, Persson, Bourgeois, Maccanay) à 1min31sec
  3. Husqvarna France (Renet, Vongsana, Bourdon, Miroir) à 2 tours 
  4. TM XCentric France (Bolley, Le Quere, Gotts, Delhaye) à 8 tours 
  5. B2R Racing (Gauthier, Petit, Breban, Mattrand) à 13 tours